Les expressions préférées de nos grands-parents

23 Nov Les expressions préférées de nos grands-parents

Il y a certaines expressions d’antan qui restent gravées dans nos mémoires. Ces expressions que nos grands-parents utilisent dans le quotidien, connaissez-vous leur véritable signification ?

 

expression-grandparent

 

« Tu es fagoté comme un as de pique »

Au XVIIe siècle, l’expression désigne une personne chétive ou maigrichonne. Par la suite, elle a représenté une personne étrange ou bizarre. Aujourd’hui, elle est surtout utilisée pour critiquer un habillement ou un accoutrement de mauvais goût. Au tarot, l’as de pique est un mauvais présage.

« Faire 1 tête de 6 pieds de longs »

« Faire/tirer une tête de six pieds de long » veut dire « être fâché », « Faire la tête ». Par exemple : – Il pleut et il fait froid. Tout le monde tire une tête de six pieds de long.

« Faut pas pousser Mémé dans les orties. »

Cette expression date du XXe siècle. L’origine de l’expression de base ‘faut pas pousser’ pour ‘il ne faut pas exagérer’ semble tout aussi inconnue que sa période d’apparition. L’ajout de la mémé est là pour en renforcer le sens. Au départ, elle se réduisait à « faut pas pousser » puis a été rajouté « mémé dans les orties » pour l’accentuer. On imagine bien la scène où une dame âgée, précipitée dans ces plantes piquantes serait très agacée.

« N’en fais pas tout un fromage. »

Faire toute une histoire pour pas grand-chose ; grossir à l’extrême une difficulté ; s’agiter pour des choses de petite importance Cette expression date du XXe siècle. En partant de pas grand-chose (du lait) on peut arriver à obtenir quelque chose de très élaboré, nécessitant un savoir-faire certain (le fromage). Peut-être que quelqu’un qui a tendance à faire toute une histoire en partant de peu, pourrait être un excellent maître fromager ?

« Il a pris la poudre d’escampette. »

Le mot escampette provient de : prendre l’escampe, lui-même certainement issu de l’occitan « escamper » qui signifie se sauver. De plus, l’expression sous entend également la notion de poudre (poussière), que nos pieds soulèvent lorsque l’on s’enfuit.

« Bruler la chandelle par les deux bouts. »

Lorsqu’une personne ne prend pas soin de sa santé ou dilapide toute sa fortune, on peut dire qu’elle «brûle la chandelle par les deux bouts». Une expression qui est apparue dans le courant du XVIe siècle. A cette époque, l’électricité n’existait pas encore, si bien qu’on utilisait des bougies dans les foyers pour s’éclairer

« N’en fais pas tout un fromage ! »

faire toute une histoire pour pas grand-chose ; grossir à l’extrême une difficulté ; s’agiter pour des choses de petite importance Cette expression date du XXe siècle. En partant de pas grand-chose (du lait) on peut arriver à obtenir quelque chose de très élaboré, nécessitant un savoir-faire certain (le fromage). Peut-être que quelqu’un qui a tendance à faire toute une histoire en partant de peu, pourrait être un excellent maître fromager ?

« Il a pris la poudre d’escampette. »

Le mot escampette provient de : prendre l’escampe, lui-même certainement issu de l’occitan escamper qui signifiait se sauver. De plus, l’expression sous entend également la notion de poudre (poussière), que nos pieds soulèvent lorsque l’on s’enfuit.

« Filer un mauvais coton. »

Cela signifie avoir des ennuis qui s’aggravent. C’est au XIXe siècle que l’expression est apparue sous sa forme actuelle « filer un mauvais coton », qui s’applique aussi bien à des ennuis de santé qu’à des ennuis financiers ou matériels pour figurer que ceux-ci risquent encore de s’aggraver.

 

=> Découvrez nos ateliers cuturels <=